JURA

jura blog.guide locationvacances 300x225 JURALE JURA   

Les cascades du hérisson

Cette série de sept cascades, entre Ilay et Doucier, chacune plus belle que l’autre, s’étend sur une promenade d’environ 4 km d’où l’on passe de 515m d’altitude à 780 m. Ces cascades de la rivière du Hérisson (qui tire son nom du grec «héri», sacré et du celte «onn», eau), sont le fruit de deux ruisseaux prenant leur source dans les eaux des lacs de Bonlieu et d’Ilay. La première de ces cascades, celle dite de l’Eventail, est considérée comme l’une des plus belles du Jura (65 m de haut). La grotte Lacuzon, au pied du Grand Saut (60 m), porte le nom du capitaine qui lutta pour l’indépendance de la Franche-Comté. Pour la promenade, de bonnes chaussures de marche sont indispensables, car certaines parties sont assez glissantes. Ne sortez pas des sentiers balisés et soyez vigilants avec vos enfants. Ce site naturel est ouvert toute l’année.

OFFICE DU TOURISME DU PAYS DES LACS ET PETITE MONTAGNE

36, Grande-Rue — CLAIRVAUX-LES-LACS  03 84 25 27 47

 

VOIR TOUTES LES LOCATIONS DE VACANCES DANS LE JURA

 

La station des Rousses  location ski les rousses avec blog.locationvacances JURA

La première et la plus connue des stations au Jura doit sa notoriété au petit nombre de stations jurassiennes certes, mais aussi au développement harmonieux du tourisme qui station d’environ 6 000 habitants, est perchée entre 1 120m et 1 680 m d’altitude : il est très appréciable de ne pas y trouver de barres d’immeubles qui gâchent si souvent le paysage dans d’autres stations pourtant renommées. Le domaine skiable s’étend sur quatre villages qui font partie de la station des Rousses, Bois-d’Amont, Lamoura, Prémanon et les Rousses. En tout, ce sont quatre domaines, le Noirmont, la Dole, les Tuffes et la Serra pour un total de 54 pistes de ski alpin dont 30 sur le domaine franco-suisse (la Dôle en Suisse et les Tuffes en France). En ski de fond 220 km de pistes tracées et un paysage grandiose offrent un très large panel d’autres activités sportives et de randonnées. De surcroît, Les Rousses se trouvent à seulement 45 km de Genève et à 153 km de Lyon.

Sur place, on peut aussi visiter les caves d’affinage de Comté, installées dans le Fort des Rousses, un musée du ski et de la tradition rousselande (collection de luges, traîneaux, bobsleighs et skis, les plus vieux datant de 1850; histoire du village), ainsi que le Centre Polaire Paul-Emile-Victor à Prémanon et le musée de la Boissellerie à Bois-d’Amont. Pour l’été, les quatre villages qui composent la station ont développé un grand nombre d’activités pour toute la famille : randonnée pédestre, VTT, baignade dans les deux lacs de la station, voile, deux golfs de 18 trous, patinoire, canyoning, cani­rando (avec des chiens de traîneaux), parcours et souterrains aventure.

OFFICE DU TOURISME DES ROUSSES 495, rue Pasteur 03 84 60 02 55 me

Saint-Claude  saint claude jura JURA

Bien sûr, quand on pense au Jura et à Saint-Claude, on pense au musée de la Pipe et du Diamant ainsi qu’au tout nouveau musée national de l’Abbaye, donations Guy Bardone-René Genis, dont le sous-sol abrite les plus importants vestiges archéologiques de l’abbaye de Saint-Claude. Mais la ville cache en sa cathédrale de véritables joyaux.

CATHEDRALE SAINT-PIERRE-SAINT-PAUL­SAINT-ANDRE

Place de l’Abbaye 03 84 41 42 62

Pour les visites guidées sur rendez-vous (10 jours avant). Ouverte du lundi au samedi de 8h à 12h et de 14h à 18h30 et le dimanche de 8h à 12h et de 15h à 18h.

La nef principale attire irrémédiablement l’œil par sa beauté et sa hauteur (25 m). Des vitraux récemment restaurés magnifient ce lieu de culte. Le chœur est orné de 74 stalles en noyer, œuvre remarquable du sculpteur genevois Jean de Vitry, réalisées en 1449. On y reconnaît des scènes de la vie quotidienne puisque l’on distingue parfaitement un moine en pleine lecture ou encore un paysan tuant le cochon et surtout le credo apostolique et prophétique sur les dorsaux des stalles hautes. Les arcades en pénétration dans les piles sont dépouillées de tout ornement. Le maître-autel, le trône épiscopal et le grand orgue (signé Daublaine et Callinet) de style Louis XIV, ne peuvent pas laisser indifférent. Dans le collatéral droit, on distingue la chapelle Saint-Claude où la châsse contenant la représentation en cire du corps du saint est soigneusement gardée. A l’entrée, dans le collatéral gauche, vous pouvez admirer un chef-d’œuvre de l’école de la Renaissance italienne qui fut offert à l’abbaye en 1533, par le dernier évêque de Genève, Pierre de la Baume. D’architecture massive (ses murs font 3 m d’épaisseur), cette cathédrale servait de refuge aux habitants de Saint-Claude en cas d’invasion.

Salins-les-Bains   salins les bains jura 150x150 JURA

A une cinquantaine de kilomètres de Lons-le-Saunier au cœur de la vallée de la Furieuse, Salins-les-Bains, Pays d’Art et d’Histoire et « Plus Beaux détours de France, » tire sa richesse de l’eau salée que recèle son sous-sol. Le sel, extrait des salines depuis l’époque romaine, constitue aujourd’hui encore l’une des richesses de Salins grâce aux Thermes où l’on vient soigner les rhumatismes.

LES SALINES

Place des Salines 03 84 73 01 34

Ouvert toute l’année, les week-ends de 10h30 à 15h de novembre à février. Le reste de l’année, visites tous les jours à 10h, 11h30,14h30, 15h30 et 16h30, visites supplémentaires en haute saison. En mars, avril et de mi-septembre à octobre: en semaine de 10h30 à 15h, les week-ends et vacances, visites à 10h30, 14h30 et 16h. Visites guidées uniquement: adultes 5€ ; enfants 2,70€. Gratuit pour les moins de 12 ans. Température moyenne de la galerie souterraine: 12°C.

Dans ces magnifiques galeries souterraines du XIII, siècle, on peut découvrir le système de pompage hydraulique, datant du WIII° siècle. En 1962, les salines cessèrent de fonctionner alors que pendant 1 200 ans, le sel avait été «l’or blanc» de Salins. L’eau salée ou saumure, était puisée en profondeur à l’aide d’une pompe hydraulique activée par une roue, installée en 1750.

On stockait les eaux dans des bassins installés dans de vastes galeries souterraines datant du XIII° siècle. Plus tard, un nouveau système de pompage permit de puiser la saumure à 246 m de profondeur. A l’époque, on récupérait le sel par un processus d’évaporation. La « poêle », unique en France, a été restaurée en 2010. L’eau salée y était chauffée jusqu’à ce que le sel cristallise, puis celui-ci était récolté, séché et conditionné pour être ensuite commercialisé.

Ouvert en 2009, le Musée du Sel présentes de nouvelles salles d’exposition dans le bâtiment historique jusqu’alors inaccessible. Ce musée abrite aussi un lieu spécifiquement destiné aux enfants où est proposé un atelier pédagogique pendant les vacances scolaires.

Les Salines sont classées monument historique, et sont inscrites depuis 2002 sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 

Partager :
  • printfriendly JURA
  • digg JURA
  • stumbleupon JURA
  • delicious JURA
  • facebook JURA
  • yahoobuzz JURA
  • twitter JURA
  • googlebookmark JURA
  • addtofavorites JURA
  • linkedin JURA
  • misterwong JURA
  • orkut JURA
  • reddit JURA
  • scoopeo JURA
  • viadeo JURA
  • wikio JURA