Les places de Paris

LA PLACE DE LA CONCORDE

place de la concorde 300x200 Les places de ParisAu milieu de l’actuelle place de la Concorde s’élève l’obélisque, qui se trouvait à l’origine dans le temple de Thèbes, à Louxor. Le vice-roi d’Egypte en fit cadeau à la France en 1830, en remerciement des traductions de hiéroglyphes par Champolfion. A l’issu d’un voyage de quatre années, dont les conditions sont décrites sur le socle de l’édifice, il est venu orner le centre de la place (avec ses 3250 ans, c’est le monument le plus ancien de la capitale). La Fontaine des Mers et celle des Fleuves, installées entre 1836 et 1846, sont des copies de celles qui ornent la place Saint-Pierre de Rome. Et tout autour de la place s’élèvent les statues de huit grandes villes de France (Brest, Rouen, Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux et Nantes).

LA PLACE DU TERTRE

Place du Tertre Paris 300x225 Les places de ParisMétro : Anvers, Abbesses ou Lamarck-Caulaincourt.

Sur la butte Montmartre, la place du Tertre existe depuis le XIV’ siècle. Cette ancienne place villageoise rappelle le souvenir du vieux Montmartre, petit village annexée par la ville, comme c’est le cas d’autres quartiers de Paris, tels Charonne, Belleville ou Vaugirard, pour n’en citer que quelques-uns. Une certaine atmosphère de petit village règne encore dans ces quartiers: ceux qui y habitent le savent bien mais on peut tout aussi bien le ressentir en y passant. Assez tôt dans la journée, les touristes envahissent Montmartre et les peintres armés de leurs chevalets prennent place pour une journée de portraits et de caricatures. La place est très animée. Au n°5, siégea la

LA PLACE VENDÔME

place vendome Paris 300x198 Les places de ParisMétro: Madeleine, Concorde ou Tuileries.

En 1799 elle devient place Vendôme et donne son nom à la colonne d’Austerlitz, érigée en 1806 pour commémorer la victoire de Napoléon ler. C’est la place de la bijouterie et de l’hôtellerie de luxe, désignant Paris dans le monde entier comme capitale du bon goût.

Célèbre pour ses joailliers, la place Vendôme fut dessinée en 1699 par Jules Hardouin-Mansart. Elle accueillait à l’origine la statue de Louis XIV. Mansart réalisa une place fermée dans la tradition des autres places royales. Construits au XVIII, siècle, les très beaux hôtels de la place, qui pour la plupart ont gardé leurs décors intérieurs, furent vendus à de grands financiers et fermiers généraux. Lors de la Révolution, la statue royale fut envoyée à la fonte par les révolutionnaires.

En 1799 elle devint place Vendôme. Napoléon s’empressa d’y ériger en 1806 la colonne d’Austerlitz (devenue colonne Vendôme au fil du temps): de ses 40 m de haut, elle a été fondue avec des canons pris aux Autrichien et aux Russes. La statue le représentant en empereur romain qui la surmontait ne résista pas au changement de régime de 1815. Aujourd’hui c’est la copie d’une statue de Napoléon III qui est en place. Vous apercevrez encore des bas-reliefs en spirale sur la colonne qui racontent la campagne de 1805.

LA PLACE DES VOSGES

Paris place des vosges 300x216 Les places de ParisMétro: Saint-Paul ou Bastille

La place des Vosges est la plus ancienne placem onumentale de Paris. A l’origine, la maison royale des Tournelles se trouvait à cet emplacement. Mais à la suite du décès de son mari Henri II, qui avait reçu lors d’un tournoi, un coup de lance fatal  Catherine de Médicis la prit en horreur, la fit raser et emménagea au Louvre. Il fallu attendre Henri IV, en 1605, pour voir naître la place Royale (ancien nom de la place des Vosges) en lieu et place de cette ancienne maison royale. Elle fut inaugurée deux ans après la mort du roi, en 1612, à l’occasion des fiançailles de Louis XIII avec Anne d’Autriche. D’abord baptisée place Royale, elle s’apparente à un jeu d’échecs, le pavillon du roi, au sud, faisant face au pavillon de la reine, au nord (bâtiments plus élevés que les autres).

La place qui n’avait pas encore son jardin central sous Louis XIII, était un espace où les fêtes et tournois étaient régulièrement organisés et toute la Cour souhaitait y habiter. Lorsque celle-ci partit pour Versailles, ce sont les grands bourgeois, financiers et riches marchands qui occupèrent les lieux. Napoléon ler la rebaptisa place des Vosges afin de récompenser le premier département ayant acquitté ses impôts. Victor Hugo y habita de 1832 à 1848 (on peut encore visiter sa maison, installée dans l’hôtel Rohan-Guéménée, au 6 de la place des Vosges), tout comme Alphonse Daudet ou encore Théophile Gauthier.

Partager :
  • printfriendly Les places de Paris
  • digg Les places de Paris
  • stumbleupon Les places de Paris
  • delicious Les places de Paris
  • facebook Les places de Paris
  • yahoobuzz Les places de Paris
  • twitter Les places de Paris
  • googlebookmark Les places de Paris
  • addtofavorites Les places de Paris
  • linkedin Les places de Paris
  • misterwong Les places de Paris
  • orkut Les places de Paris
  • reddit Les places de Paris
  • scoopeo Les places de Paris
  • viadeo Les places de Paris
  • wikio Les places de Paris
This entry was posted in Ile de France and tagged . Bookmark the permalink.