Le réalisme

Contre les plaintes éternelles des romantiques, les réalistes proposent de montrer la vie au quotidien. C’est le peintre Gustave Courbet qui choque le premier avec sa Naissance du Monde, alors que de nombreux peintres s’intéressent aux paysages et aux effets de la lumière (l’Angélus de Millet). Cette recherche prend un sens particulier chez Manet qui, le premier, déstructure l’espace et la lumière, s’attaquant à tous les préceptes établis.

Le réalisme sera incarné en littérature par Balzac qui nous peint à sa manière la Comédie Humaine, suivi de Zola qui nous livre la saga des Rougon­Macquart. Mais l’art qui dominera ce siècle et fera avancer tous les autres, ce sera sans conteste la poésie qui retrouve toute sa place dans l’expression artistique grâce à Baudelaire, Rimbaud, Verlaine ou Mallarmé à la recherche d’un art absolu qui se suffirait à lui-même.

Epoque moderne

L’artiste, vivant dans une société industrialisée où l’homme tend à perdre sa place au profit de la machine, va partir à la recherche de nouvelles formes d’expression. Cette quête rendra son travail souvent difficile d’accès et l’on peut dire que le début du XX° marque une rupture entre l’artiste et le public. Si les peintres impressionnistes sont encore compréhensibles à l’aube du XX° siècle, c’est que leurs représentations du réel ne sont pas encore trop éloignées de la réalité du public, même si elles restent provocantes pour les académiciens. Les couleurs et les déformations d’un Van Gogh ou d’un Gauguin peuvent être encore reçues par un public sensible au figuratif. Mais que dire du cubisme et de l’art abstrait d’un Picasso, d’un Léger, d’un Braque ou d’un Matisse? La peinture déforme le monde pour mieux le reconstruire dans un siècle ruiné par deux guerres mondiales. Il faudra attendre la fin de ce siècle pour que le public soit près à recevoir ces tableaux de son époque. De la même façon en littérature, le surréalisme semble une façon de fuir le monde, jusqu’à l’absurde, par la toute-puissance de l’imaginaire. En musique, c’est Stravinski et son Sacre du Printemps qui créent le scandale, en attendant Messiaen et Boulez qui découvriront d’autres formes de musicalité.

En architecture, le YJ(‘ siècle s’ouvre comme celui de tous les défis avec la construction de la tour Eiffel. Et pourtant, ce siècle voudra mettre l’architecture au service de l’homme avec un créateur comme Le Corbusier qui rendra l’habitat beau et fonctionnel. Et puis, il y eu les grands chantiers parisiens qui suscitèrent autant d’admirations que de controverses: le centre Georges-Pompidou, l’Opéra Bastille ou la Grande Arche de la Défense. Mais le XX°, c’est avant tout le siècle qui vit naître un nouvel art, le septième, celui de l’image animée. Inventé à la fin du XIX° siècle, le cinéma va connaître un essor incroyable après la Première Guerre mondiale. La France (et son exception culturelle) va abriter les plus grands cinéastes et des réalisateurs d’exception qui vont défendre aujourd’hui un cinéma d’auteur face à la concurrence internationale.

Des monuments consacrés, des peintures rupestres à la Pyramide du Louvre, la France n’en manque pas pour le bonheur des touristes qui les découvrent avec émerveillement. Mais il faut aussi sortir des sentiers battus à la découverte des nouvelles formes de création pour que cette histoire de l’art ne s’arrête pas en si bon chemin.

Partager :
  • printfriendly Le réalisme
  • digg Le réalisme
  • stumbleupon Le réalisme
  • delicious Le réalisme
  • facebook Le réalisme
  • yahoobuzz Le réalisme
  • twitter Le réalisme
  • googlebookmark Le réalisme
  • addtofavorites Le réalisme
  • linkedin Le réalisme
  • misterwong Le réalisme
  • orkut Le réalisme
  • reddit Le réalisme
  • scoopeo Le réalisme
  • viadeo Le réalisme
  • wikio Le réalisme
This entry was posted in art en France and tagged . Bookmark the permalink.