LES GRANDES PERIODES DE L’ART

le louvre 300x224 LES GRANDES PERIODES DE LARTSi la France est le pays le plus visité au monde, c’est que des millions de touristes viennent en premier lieu admirer un patrimoine culturel d’une richesse sans égal, couvrant toutes les périodes depuis la préhistoire à la modernité. Et puis, l’art se niche partout en France, jusque dans la cuisine ou le quotidien, dans les universités où l’on étudie les beaux-arts ou dans la rue où se produisent

de véritables artistes. Patrie des arts, refuge des artistes, la France a vécu toutes les périodes, tous les mouvements de l’art et il est parfois bien difficile de comprendre les oeuvres que l’on admire sans connaître un peu de cette histoire.

L’art des grottes

Le sud de la France abrita très tôt (50 000 av. J.-C.) des peuplades venues trouver refuge dans les nombreuses cavités naturelles non loin des terrains de chasse. Ces ancêtres Cro-Magnon ne se contentaient pourtant pas de chasser, ils sculptaient et dessinaient pour imiter le réel et lui donner une dimension sacrée (voir grotte Chauvet en Ardèche et grotte de Lascaux en Périgord). Ainsi, cette transfiguration de scènes de la vie quotidienne (20 000 av. J.-C.) en peintures rupestres, ces sculptures taillées sur les objets usuels, allaient donner naissance à l’art occidental.

L’art des champs

Après que les glaciers se soient retirés, l’homme put sortir des grottes à la conquête des champs fertiles et de l’agriculture (- 8 000 av. J.-C.). Et pour stocker la nourriture, l’homme se fit potier et décora ses vases de nombreux ornements. Maîtrisant les métaux, l’homme crée des objets d’orfèvrerie en bronze de plus en plus délicats. Les Celtes, qui enterrent leurs morts avec nombre de rituels, sculptent la pierre pour en faire une stèle qui deviendra statue. L’homme, libéré de certaines contraintes matérielles (la recherche constante de nourriture, la maîtrise des dangers et notamment des animaux), veut dominer la nature et célébrer cette domination à travers des formes artistiques de plus en plus perfectionnées.

Mélange des cultures

Après les Celtes du Nord qui apportèrent le fer, ce sont les contacts avec les Grecs puis avec les Romains qui vont se montrer déterminant pour l’histoire de l’art sur notre territoire (- 500 av. J.-C.). En effet, les colonisateurs vont apporter avec eux leurs édifices impressionnants  (temples à Nîmes ou Vienne, théâtres à Orange, Nîmes, Arles et Vienne ou bien encore arc de triomphe) et leur savoir-vivre (thermes, aqueducs — pont du Gard — et stades). Les statues se font plus raffinées et les maisons se parent de mosaïques. Malheureusement, l’art est éphémère et les grandes invasions barbares mettront à mal ces oeuvres pour ne laisser que des ruines sur lesquelles les Mérovingiens de Clovis, chrétien et catholique depuis son fameux baptême, auront bien des difficultés à reconstruire. Et si l’on trouve quelques monastères, ceux-ci possèdent dans leur enceinte trois églises de construction rudimentaire.

Partager :
  • printfriendly LES GRANDES PERIODES DE LART
  • digg LES GRANDES PERIODES DE LART
  • stumbleupon LES GRANDES PERIODES DE LART
  • delicious LES GRANDES PERIODES DE LART
  • facebook LES GRANDES PERIODES DE LART
  • yahoobuzz LES GRANDES PERIODES DE LART
  • twitter LES GRANDES PERIODES DE LART
  • googlebookmark LES GRANDES PERIODES DE LART
  • addtofavorites LES GRANDES PERIODES DE LART
  • linkedin LES GRANDES PERIODES DE LART
  • misterwong LES GRANDES PERIODES DE LART
  • orkut LES GRANDES PERIODES DE LART
  • reddit LES GRANDES PERIODES DE LART
  • scoopeo LES GRANDES PERIODES DE LART
  • viadeo LES GRANDES PERIODES DE LART
  • wikio LES GRANDES PERIODES DE LART
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.