Catastrophes naturelles en France

Comparativement au reste du monde, la France ne connaît pas actuellement (disons depuis une bonne centaine d’années) de catastrophes naturelles majeures (séisme, éruption volcanique, raz-de-marée, etc.). Cela peut choquer quand on sait que la canicule (plus de 40 °C à Paris et plus de 42 °C à l’ombre dans le Sud) a fait près de 15 000 victimes, mais ces températures avaient déjà été atteintes au cours du siècle (en 1911 notamment) et l’on était loin des records de sécheresse atteints en 1976 (121 mm d’eau à Paris du 1, décembre 1975 au 30 juin 1976). Pays de tempérance, la France n’est pas habituée aux extrêmes. Pour les records de froid (en zone habitée), il faut aller voir du côté de Mouthe dans le Jura, région surnommée la « Sibérie française» et où la température a atteint — 34 °C en janvier 1963.

La dernière grande catastrophe climatique qu’a connue la France (si l’on excepte la canicule de l’été 2003), c’est en décembre 1999, le passage d’une tornade d’une violence inhabituelle sur notre continent, tornade qui a fait des victimes, mais qui a aussi abattu près d’un quart de la forêt française (mais les vents les plus violents ont été enregistrés en France au sommet du bien nommé mont Ventoux avec des pointes à plus de 320 km/h le 15 février 1967) ! Autre plaie, les inondations qui touchent régulièrement aussi bien le nord (baie de Somme) que le sud (Vaucluse et Gard) de la France.

De quoi faut-il avoir peur en France? Hormis les grandes vagues de chaleur et de froid (qui restent exceptionnelles et relativement tempérées quand on connaît les records mondiaux en la matière soit + 58 °C et — 89 °C), la France vit dans la crainte d’un séisme majeur qui pourrait affecter les Alpes (plus généralement la façade est du pays) et la Côte d’Azur et fantasme sur le réveil de ses volcans endormis du Massif central. Mais, globalement, la France est un pays où l’on a peu de choses à craindre du- ciel (sinon qu’il nous tombe sur la tête) et des éléments

Au centre, les températures sont souvent extrêmes et Aurillac dans le Massif central est réputé pour la fraîcheur de ses températures. Le sud jouit d’un climat méditerranéen plus fortement marqué au sud-est de la France. Les Alpes sont attirées par le climat continental qui diminue les mi-saisons en donnant des étés secs et brûlants et des hivers rigoureux et neigeux. La France est donc un mélange de courants, de vents qui ont tous leur importance, de climats marqués (océanique, continental et méditerranéen) et de multiples microclimats (les Français adorent ce mot pour définir la particularité de leur région) qui agissent sur chaque terroir.

Partager :
  • printfriendly Catastrophes naturelles en France
  • digg Catastrophes naturelles en France
  • stumbleupon Catastrophes naturelles en France
  • delicious Catastrophes naturelles en France
  • facebook Catastrophes naturelles en France
  • yahoobuzz Catastrophes naturelles en France
  • twitter Catastrophes naturelles en France
  • googlebookmark Catastrophes naturelles en France
  • addtofavorites Catastrophes naturelles en France
  • linkedin Catastrophes naturelles en France
  • misterwong Catastrophes naturelles en France
  • orkut Catastrophes naturelles en France
  • reddit Catastrophes naturelles en France
  • scoopeo Catastrophes naturelles en France
  • viadeo Catastrophes naturelles en France
  • wikio Catastrophes naturelles en France
This entry was posted in catastrophes naturelles and tagged . Bookmark the permalink.