LA GUADELOUPE

Guadeloupe blog.guide locationvacances 300x234 LA GUADELOUPELors du survol de l’île, à votre arrivée, vous serez sans doute sensible aux descriptions du pilote suivant les contours identifiables de la Guadeloupe. A très basse altitude, l’avion vibre un peu, comme pour mieux dire bonjour au territoire, en attendant que s’ouvre la passerelle sur l’aéroport du Raizet. Les contours en forme de papillon échappèrent probablement à l’attention du grand Christophe Colomb, qui ne disposait pas de vues aériennes. Ils sont comme une métaphore poétique qui est devenue, au fil des ans, un argument touristique pour exalter la beauté des paysages guadeloupéens. Une île ressemblant à un papillon se devait d’être une merveille, un conservatoire des beautés naturelles.

La Guadeloupe est la plus grande des Petites Antilles (1 705 km2). Basse-Terre à l’ouest et
Grande-Terre à l’est, soeurs siamoises reliées par la Rivière-Salée, ont beaucoup de charme.

•Basse-Terre (848 km2) est montagneuse

La Soufrière, dernière-née d’une succession de volcans coreiosites, est le plus élevé des volcans de l’arc antillais (1 467 mètres). Depuis le début de la colonisation, la Soufrière a connu 6 éruptions, toutes phréatiques (il y a un volcan sous-marin éteint au sud de la Basse-Terre, le volcan du Directeur, vieux de 2 à 2,5 millions d’années). La Soufrière suscite l’intérêt des vulcanologues et confère à Basse-Terre une valeur géographique exceptionnelle. Le vert profond de la forêt tropicale a donné son surnom à l’île: île d’Emeraude. Aujourd’hui, le touriste y pratique la randonnée sans se laisser rebuter par les cols ni par les obstacles montagneux.

•Grand-Cul-de-Sac-Marin

Situé entre Basse-Terre et Grande-Terre, c’est un vaste lagon de 15 000 hectares, fermé par le plus long récif corallien des Petites Antilles, malheureusement menacé par l’essor démographique et industriel de la région de Pointe-à-Pitre. Créée en 1987, la réserve naturelle regroupe mangroves, forêts marécageuses, herbiers sous-marins et récifs coralliens. Elle occupe 2 115 hectares de mer territoriale et 1 622 hectares de formations forestières ou herbacées littorales. L’office du tourisme du parc national (Zi 0590 80 24 25) organise des visites guidées pour découvrir le calme étrange de la rivière à Goyave ou des canaux sous la forêt de mangrove. Un sentier sur pilotis ainsi qu’un mirador pour l’observation des oiseaux devraient bientôt voir le jour. Ils seront accessibles en voiture, à proximité de l’aéroport.

•Grande-Terre (590 km2)

Elle est plutôt calcaire et sans relief, avec des mornes peu élevés (135 mètres maximum). Très urbanisée – Pointe-à-Pitre est la capitale économique — elle présente également de vastes étendues de cultures et des plantations de canne à sucre qui lui donnent un certain cachet. La beauté sauvage de la Pointe des Châteaux, à l’est, et de la Pointe de la Grande-Vigie, à l’extrémité nord, rappelle les côtes bretonnes.

La Desirade blog guide locationvacances 150x150 LA GUADELOUPELa Désirade:

Vigie de l’archipel à l’est de la Grande-Terre, c’est une île au climat sec, au sol sablonneux, calcaire et argileux. L’ascension de la Grande-Montagne permet un intéressant tour d’horizon du haut de ses 273 mètres. Une seule route parcourt l’île, des Galets, à l’ouest, jusqu’au phare à l’est en direction de la station météo.

MARIE GALANTE blog.guide locationvacances 150x150 LA GUADELOUPEMarie-Galante:

La grande dépendance, au sud-sud-est de la Guadeloupe (158 km2), a une forme de galette. Les falaises de la côte nord offrent au visiteur un contact privilégié avec une nature parfaitement préservée.

les saintes guadeloupeblog.guide locationvacances 150x150 LA GUADELOUPELes Saintes:

A une dizaine de kilomètres au sud de la Guadeloupe, 2 petites îles et quelques îlets déserts et rocheux forment l’archipel des Saintes. Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, les 2 îles principales, sont habitées. De forme étirée, aux contours accidentés, Terre-de-Haut ne mesure que 6 kilomètres de long pour seulement 2 kilomètres de large. C’est la plus peuplée. Son point culminant, le morne du Chameau (309 mètres d’altitude), constitue un merveilleux point d’observation sur les autres îles. Terre-de-Bas a conservé son caractère sauvage et n’offre pratiquement pas d’accès à la mer.

Partager :
  • printfriendly LA GUADELOUPE
  • digg LA GUADELOUPE
  • stumbleupon LA GUADELOUPE
  • delicious LA GUADELOUPE
  • facebook LA GUADELOUPE
  • yahoobuzz LA GUADELOUPE
  • twitter LA GUADELOUPE
  • googlebookmark LA GUADELOUPE
  • addtofavorites LA GUADELOUPE
  • linkedin LA GUADELOUPE
  • misterwong LA GUADELOUPE
  • orkut LA GUADELOUPE
  • reddit LA GUADELOUPE
  • scoopeo LA GUADELOUPE
  • viadeo LA GUADELOUPE
  • wikio LA GUADELOUPE
This entry was posted in Locations vacances GUADELOUPE and tagged , . Bookmark the permalink.